La faune en Baie d’Authie, Les oiseaux de la baie d’Authie

L’estuaire d’Authie sert d’abri à plusieurs espèces de limicoles dont fait partie le Courlis cendré. Connu sous son appellation scientifique Nomenius arquata, le Courlis cendré est rattaché à la famille des Scolopacidae et au genre Numenius.

Courlis cendré

Le plus grand limicole de son genre

Long de 50 à 57 centimètres, le Courlis cendré est la plus grande espèce limicole de son genre. Lorsqu’il déploie bien horizontalement ses ailes, son envergure peut atteindre un mètre.

Ce bel et grand oiseau peut se repérer aisément grâce à ces quelques traits caractéristiques, à savoir :

  • son corps strié de gris, roux, brun, blanc, fauve
  • son croupion blanc
  • son long bec légèrement courbé
  • ses pattes aux nuances de gris et de bleues
  • ses 4 doigts

On reconnaît les plus jeunes par :

  • la teinte chamoise de leur plumage
  • leur bec moins long et moins arqué

Courlis cendr (Numenius arquata)

Quel est son type d’habitat préféré ?

Le Courlis cendré n’a pas encore jeté son dévolu sur un endroit particulier. En effet, cet oiseau s’adapte aussi bien dans un milieu humide que dans une zone sèche. On peut ainsi l’observer aussi bien à l’intérieur des terres que dans les zones côtières.

Toutefois, on remarque qu’il aime aussi passer du temps dans les landes et les tourbières. En France, on le trouve dans le Marquenterre, et en particulier dans l’estuaire de l’Authie et de la Somme, dans la Lorraine, la plaine d’Alsace, la Normandie, le Val de Saône et la Bretagne.

De quoi est constituée son alimentation ?

Dans la baie d’Authie, le rythme d’alimentation du Courlis cendré est faible comparé à celui des oiseaux visibles dans l’estuaire de la Seine. En effet, la variété d’oiseaux présente sur la baie passe moins de temps à chercher de la nourriture pendant la période diurne.

Quoi qu’il en soit, cet animal se retrouve avantagé par son long bec quand vient le moment de s’alimenter. A savoir que le régime alimentaire de cet oiseau se compose :

  • de vers
  • de mollusques
  • d’insectes
  • de lombrics
  • de crustacés
  • d’amphibiens
  • de petits poissons
  • de jeunes oiseaux
  • de petits rongeurs
  • de baies
  • de graines
  • de céréales
  • d’œufs

Qu’en est-il de la nidification ?

La période de reproduction chez les Courlis cendré commence généralement en mars et se termine en mai. La ponte peut être constituée de 5 œufs de couleur brun olive avec des tâches de brune foncée.

Le couple couve alternativement pendant environ 28 jours. Il préfère installer leur nid dans les prairies herbeuses à faible altitude. Pour la construction de celui-ci, les Courlis utilisent des herbes sèches.

Les poussins sont capables de se nourrir sans l’aide de leur parent au bout de quelques jours. Ils quittent le nid environ 32 à 38 jours après leur venue au monde. En général, c’est le mâle qui s’occupe de l’alimentation des jeunes.

Colonie de courlis cendrés

Colonie de courlis cendrés

Quelques mots sur son comportement

Le Courlis cendré rejoint sa zone de nidification dès la fin du mois de février.

Pendant la saison estivale, ces oiseaux se regroupent en colonie sur les côtes. Certaines se dirigent vers la région méditerranéenne en période de fortes pluies.

La particularité de cet oiseau, c’est qu’il n’a pas peur de se battre en plein vol.