La faune en Baie d’Authie, Les oiseaux de la baie d’Authie

Généralités

Le Tadorne de Belon appartient à la famille des « anatidés » qui comprend :

  • les oies
  • les cygnes
  • les canards et espèces apparentées

C’est le plus grand canard de surface d’Europe : il mesure entre 58 cm et 70 cm et il a une envergure comprise entre 110 et 120 cm.

Il pèse entre 1,1 kg et 1,4 kg.

Il peut vivre pendant 15 ans.

On l’aperçoit souvent avec :

  • les cormorans
  • les mouettes
  • les goélands

Comment reconnaître un Tadorne de Belon ?

Concernant sa morphologie, le Tadorne de Belon se rapproche énormément du canard.

Cependant, les différences physiques entre le mâle et la femelle ici ne sont pas très prononcées : on parle de « faible dimorphisme sexuel ».

Ainsi, on peut observer que les plumages de la femelle et du mâle se ressemblent beaucoup.

Le plumage du Tadorne Belon possède plusieurs couleurs. Bien qu’il soit principalement constitué de blanc et de noir, on trouve également du vert et du marron.

En effet, le cou et la tête de cet oiseau sont vert foncé. Quant aux ailes, celles-ci sont blanches et noires avec quelques tâches vertes et rousses.

Une large bande rousse relie le haut du dos et la poitrine.

La queue du Tadorne de Belon est blanche avec du noir à son extrémité.

Les pattes sont roses et le bec rouge vif.

Un tadorne de Belon mâle

On peut reconnaître le mâle qui contrairement à la femelle possède une petite excroissance charnue rouge vive située au niveau du haut du bec.

Les poussins eux sont noirs et blancs.

Son habitat

On trouve des Tadornes de Belon en Asie-centrale et au Nord-Ouest de l’Europe.

Ainsi, on peut observer la présence de cet oiseau sur la côte picarde et en particulier dans les estuaires : en Baie de Somme et en Baie d’Authie.

Le Tadorne de Belon aime vivre en communauté. On peut ainsi facilement repérer des groupes de milliers d’oiseaux sur la slikke, sauf pendant la saison des amours.
En effet, pendant cette période, les couples qui se forment pendant l’hiver s’éparpillent sur le territoire.

Cet oiseau est cavernicole, c’est à dire qu’il vit dans des galeries souterraines. Leur habitat est donc obscur et humide.

Le plus souvent, le Tadorne de Belon installe son nid dans les terriers de lapins.

Au menu pour le Tadorne de Belon :

Cet oiseau se nourrit :

  • Principalement d’hydrobies que l’on trouve sur la slikke.
  • De petits animaux microscopiques présents dans l’eau : les animalcules.
  • De crustacés.
  • De petits bivalves.
  • De vers marins, notamment le ver anélide comme le nereis diversicolor.
  • D’algues et de plantes aquatiques.

Nidification et gestion des petits

La reproduction commence au début du printemps. La femelle peut pondre entre 8 et 15 œufs.

La durée de l’incubation est comprise entre 28 et 30 jours.

Après la naissance, la mère confie ses petits à des « crèches » surveillées par des individus qui n’ont pas de poussins.

Une crèche peut accueillir jusque 100 petits qui pourront avoir des âges différents.

Le Tadorne de Belon a des points communs avec l’oie :

  • Des différences morphologiques entre le mâle et la femelle peu nombreuses
  • Une participation active du mâle pour prendre soin de la couvée.