La faune en Baie d’Authie, Les oiseaux de la baie d’Authie

Reconnaître un huitrier pie

L’huitrier pie est un limicole, c’est à dire un petit échassier. Ses longues pattes lui permettent notamment de progresser avec aisance dans la vase.

Cet oiseau peut vivre pendant 36 ans ! En général, les femelles sont plus imposantes.

L’huitrier pie mesure entre 40 et 48 cm.

Il a une envergure comprise entre 80 et 85 cm et il pèse entre 425 g et 820 g.

Son plumage est noir et blanc :

  • On retrouve du noir au niveau : de sa tête, de son cou, sur son dos et le haut de sa poitrine.
  • Sa queue et ses ailes sont noires et blanches.

On n’observe pas de dimorphisme sexuel : les femelles et les mâles sont identiques.

L’huitrier pie a un bec rouge qui est long et rectiligne. Ses pattes sont roses et ses yeux sont rouges.

C’est un oiseau très bruyant.

Où vit ce limicole ?

Huitrier Pie au bord de mer

Il est important de savoir que l’habitat attribué à l’huitrier pie est relativement varié : des récifs aux plages.

Il aime particulièrement les étendues vaseuses des estuaires et des baies.

On peut le retrouver plus rarement sur les côtes rocheuses.

On commence également à en apercevoir depuis quelques temps à l’intérieur des terres.

En hiver, il migre en groupe vers le sud.

Que mange l’huitrier pie ?

Ses proies varient selon les zones dans lesquelles il se trouve.

Il peut se nourrir :

  • de petits invertébrés
  • de mollusques bivalves comme les moules et les coques
  • de crabes
  • de vers marins
  • de vers de terre
  • de larves d’insectes

Reproduction et nidification

Huitrier pie : nid et oeufs

L’huitrier pie se reproduit au printemps au rythme d’une couvée de 2 à 5 œufs par an.

L’incubation dure 26 jours en moyenne.

Chez cet oiseau, la construction du nid est vraiment sommaire. L’huitrier pie va gratter le sol pour créer une petite cavité qui fera office de nid.
Celui-ci est généralement composé d’algues et de coquillages déposés par l’oiseau.

Une exception chez les limicoles

Chez les limicoles, tous les petits sont « nidifuges », ce qui signifie qu’ils sont autonomes pour :

  • Se déplacer hors du nid quelques heures après l’éclosion.
  • Se nourrir seuls.

Or même si l’huitrier pie est un limicole, il n’en demeure pas moins que ses petits sont incapables de se nourrir seuls. Ceux-ci peuvent se déplacer mais ils ne savent pas trouver leur nourriture.

Ils incombent donc aux parents de faire des « navettes » entre le nid et les endroits où se trouve la nourriture.